La Planète des Singes: Les Origines - La Révolution Commence

Publié le par Ashtray-girl

camera Vu le 11/08/11

 

Riseapes.jpg 

 

3_etoiles.jpeg 

 

080514 HD-Parole3

En bref:

 

N'ayant vu aucun des précédents films adaptés de La Planète des Singes, c'est un regard tout neuf que je pose donc sur ces origines totalement inédites. A priori pas emballée par le sujet, j'ai pourtant été presque immédiatement embarquée par l'histoire, dont le potentiel énorme a été exploité quasi sans faute avec, il est assez rare de le constater en S.F. pour que cela soit signalé, une large place laissée à l'émotion en marge de l'aspect purement anticipatif du récit.

 

De très belles pistes de réflexion sont disséminées tout au long du film, allant de l'évident questionnement relatif aux limites éthiques de la science par rapport au monde du vivant, à la confrontation de l'Homme à son lointain cousin darwinien: le singe. Le parallèle frappant mis en exergue entre le singe principal, César - épatant Andy Sirkis - et son "père" de substitution, Will - impeccable James Franco - tend au fil de l'histoire à se tordre et se distordre jusqu'à opposer fratricidement les deux espèces aux intelligences similaires mais encore incompatibles. La révolte mise en avant tant sur l'affiche que dans la B-A découle directement de cette mésentente, de cette incompréhension, et d'une rupture de la confiance habilement mise en scène par Rupert Wyatt. La S.F. un rien primaire se pare alors d'une profondeur étonnante, d'un discours violent, souvent cruel, mais toujours vibrant.

 

On regrettera peut-être quelques fautes de rythme et une parenthèse parfois maladroite sur Alzheimer (touchant John Lithgow) mais, en ce qui me concerne, le pari est remporté haut la main. Sers-m'en cinq, César!

 

ok

Pour ceux qui:

 

*Je dirais bien ceux qui ont vu les précédents opus, mais j'hésite...

*Ceux qui ont envie d'un blockbuster un peu plus "humain", paradoxalement...

*Ont envie de voir ce que Tom Felton fait après Harry Potter... Encore du Drago Malefoy...

 

warning%2015%20toxic

Déconseillé à ceux qui:

 

*Sont potes avec B.B. ou membres de la SPA... Ou juste très sensibles au sort des animaux. Parce que c'est vrai que ça reste un peu chaud pour leur gueule, pour le coup. Je parle en connaissance de cause: une de mes potes a passé la séance à me maudire silencieusement, retranchée derrière son magazine Gaumont Pathé, insupportée par les expériences faites sur les singes, entre autres choses... J'en suis quitte pour mater un film bien pourri de son cru, un de ces quatre, juste par revanche... Si vous avez des potes sensibles et rancuniers, méfiance donc. Ye be warned!

*S'attendent, comme le laissent supposer les affiches ET la B-A, une méga révolution de la mort qui tue: elle tient une bien moindre place à l'échelle du film... 

Publié dans Les G00dZ

Commenter cet article

anafriends 12/09/2011 22:04



ahhhhhhhhhhh que oui y'en a des incohérences et plus d'une entre un singe qui rentre ds un hélico qui explose avec un type et le mec et toujours vivant bizarrrrrrrre? et des singes qui se
multiplient a la vitesse de la lumière !!!!! n'importe quoi ce film en plus l'action est méga longue a venir moi je deconseille vivement ce film et je ne comprends pas comment les gens peuvent
apprecier une tel bouze 



Ashtray-girl 13/09/2011 12:49



Tu dois drôlement te faire chier pour en venir à poster sur mon blog, 'Naïs!



Squizzz 05/09/2011 14:18



J'ai l'impression que cette préquelle plait plus à ceux qui n'ont jamais vu les précédents films. Perso j'ai été déçu, tout était déjà dit dans la BA, après on nous sert des explications assez
simplistes et un discours bien pâle en comparaison de l'original.



Ashtray-girl 05/09/2011 16:48



C'est sans doute parce que je n'ai vu aucun des précédents films que celui-ci a réussit à me séduire, oui. Après, à part le coup du singe qui parle (mais qui sert de transition pour les
suites, enfin prédécesseurs), grosso modo, j'ai vraiment adhéré au récit.



Flow 30/08/2011 23:52



Et heureusement qu'elle ne prend pas trop de place dans le film. L'intérêt est ailleurs et le résultat parfait.



cinepopcorn 29/08/2011 12:24



Perso deux choses me font hésiter à le voir. Déjà les films où je connais déjà la fin ca m'attire pas trop mais ensuite j'ai un peu peur de tomber sur un film manichéen avec les humains mauvais
gratuitement et les singes gentils (à l'image d'un district 9). Qu'en est-il ? J'ai entendu parlé aussi d'incohérence dans le film. Est ce le cas ?



Ashtray-girl 30/08/2011 13:56



Incohérences, oui, je pense qu'il y en a, après, te citer lesquelles précisément, dur dur... Pour ma part, j'ai trouvé le discours assez violent, dans le sens où la confrontation des
deux espèces donne lieu à des séquences éprouvantes émotionnellement, d'autant que le parallèle entre les deux espèces est très appuyé, mais je n'ai pas trouvé cela manicchéen à outrance. Certes,
les humains n'ont pas la belle place, ici, mais on démontre aussi une certaine forme de "rancune" chez les singes, donc... ça s'équilibre.



2flicsamiami 25/08/2011 17:46



Légèrement déçu. Je m'attendais à bien plus dans ce film qui, comme tu le dis, nous sert quand même un scènario aux petits oignons (mais légèrement incomplet). Et VIVE JAMES FRANCO :)



Ashtray-girl 25/08/2011 20:58



Grâce soit rendue à James Franco!